• 0
  • 3 décembre 2007

Marie Humbert, le combat d’une mère

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un film aussi émouvant. Il retrace la fin de la vie de Vincent Humbert, devenu tétraplégique après un accident de la circulation. A ses côtés comme les mères aimantes savent le faire, Marie Humbert se débat pour lui. Enfin, il se réveille mais son avenir ne peut que se conjuguer avec les chambres d’hôpital. La mort dans l’âme, sa mère lui donne une dernière preuve d’amour « après lui avoir donné la vie, je vais lui donner la mort ». Si d’un point de vue individuel, la décision peut se comprendre, du point de vue collectif, l’affaire Humbert aura entraîné un profond débat dans la société française pour aboutir à  un e loi, on est en France, sur la fin de la vie, dite loi Léonetti qui encadre en quelques sorte l’euthanasie passive et met les soins palliatifs à  une place qu’ils n’ont hélas pas encore. Chacun a-t-il le droit de décider de sa propre mort ? A quelles conditions individuelles, collectives ? Quels sont les abus dont il faut se méfier ? La question est de l’ordre de l’éthique, cet espace de discussion feutré qui ne tolère ni la morale ni le péremptoire mais qui suppose de nous de répondre avec sa conscience, et de respecter les décisions des autres, quand bien même elles peuvent heurter notre âme.

Partager