Le polygame solitaire, de Brady Udall

  • 0
  • 29 décembre 2012

64958593_p

Hello Brady Udall,

j’ai bien reçu votre livre et ses 700 pages qui m’ont pris quelques heures de mon temps. Dès le titre, on est sur le qui-vive. Le polygame solitaire, voilà  qui vaut quelques questions. Le polygame solitaire c’est bien, mais le monogame partouzeur, cela aurait pas mal non plus. Bref, l’histoire est celle de Golden, un mormon, polygame donc mais pas comme tous les mormons, qui entre ses quatre femmes et sa double dizaine d’enfants n’en peut plus mais. Entrepreneur du bâtiment, il participe à  l’extension d’un bordel à  quelques centaines de kilomètres de chez lui. Là -bas, il tombe amoureux de la femme de son donneur d’ordre alors que chez lui il a déjà  du mal à  tenir la distance et à  s’occuper de chacun et de chacune. C’est là  la trame de l’histoire.

Le thème de la polygamie peut sembler accrocheur en premier lieu, mais votre livre ne recèle d’aucune licence et il est surtout question de solitude. Une solitude d’autant plus paradoxale que Golden est un homme entouré, trop entouré.

Dans un style limpide et bien accroché, vous réalisez un roman important qui aurait gagné à  s’alléger de 200 pages pour gagner en intensité. Merci de cette belle histoire et bonne bourre.

Partager