Actiflash gordon

  • 0
  • 13 mai 2012

 

Longtemps je me suis levé de bonne heure. Et pour être franc, à  la fin cela use. Le dimanche matin, dans la pente qui remonte du bois de la Penfeld vers le bois de Kervallon, je sentais mes jambes, les articulations à  l’intérieur, et les cartilages itou. J’expirais ce que je croyais être mon dernier souffle, le testament antidaté dans la poche droite d’une veste rouge en véloprène. Le reste de la journée, j’étais bon à  rien sauf à  mater les rediffusions des séries de Chuck Norris à  la télé. Et quoi qu’il aurait fait Chuck dans mon cas ?

Je pense qu’il n’en serait pas resté là . Dans la vie, on a deux choix possibles : être un mollusque ou en manger. C’est là  que je me suis intéressé au produit Actiflash. C’est souvent à  cette période où le soleil laisse encore à  désirer et que les organismes sont soumis à  une certaine tension, accumulant fatigue et mauvais stress, qu’il faut retrouver l’énergie pour aller jusqu’à  l’été, ces journées chaudes et les bains de mer revigorants. A base de Guarana, Vitamine C et Ginseng, Actiflash donne un coup de boost à  ceux qui en ont besoin, comme moi dans cette fichue montée vers Kervallon.

Disponible uniquement en pharmacie, il est tout à  fait indiqué pour les sportifs en panne, aux étudiants qui révisent leurs partiels ou leur bac, ce qui suppose une attention de tous les instants et nécessite un bon concentré d’énergie. Pas besoin d’une longue cure pour en ressentir les effets, quelques comprimés suffisent pour tenir la distance autant en énergie physique qu’en meilleure concentration intellectuelle.

J’écris cette note tout en courant dans cette montée qui n’en est plus une. Décidément, la terre est plate.

Article sponsorisé

Partager