Droitissimo.com rend le droit malin et accessible à  tous

  • 0
  • 17 février 2011

Impossible de nier que les questions juridiques appartiennent désormais à  notre quotidien. En sociologie, on parler parfois de judiciarisation de la société. Pour beaucoup, le Droit représente quelque chose d’abscons, contraignant, anxiogène aussi. D’où l’importance de puiser ses renseignements aux sources les mieux informées. C’est pourquoi le site Droitissimo (Le robin des droits) est fait pour toutes les personnes qui s’interrogent sur leurs droits, et pas seulement leurs devoirs. Cette approche est originale dans le sens où les informations sont communiquées gratuitement. Il existe même un espace de partage pour régler les petits conflits du quotidien.

Conçu comme un portail juridique, le site propose des informations dans un langage clair, des quiz pour tester ses connaissances, des interviews de professionnels également et classe les informations par type de besoins : assurance, famille, voyages, banques…

Par exemple, l’onglet assurances s’ouvre une liste de questions : que faire après un cambriolage ?, Quels sont les biens assurés par votre assurance habitation?… Le tout dans un style très clair, décontracté toute en restant sérieux. Il n’est pas interdit d’apprendre en s’amusant, c’est même le plus souvent conseillée par les grands pédagogues.

Avec un fonds documentaire de plus de 4.000 articles, disponible gratuitement, Droitissimo se positionne dans le haut de gamme des sites juridiques. Les articles sont rédigés par des professionnels identifiés : avocats, notaires, comptables, journalistes juridiques…, ce qui renforce la crédibilité des informations communiquées. A noter que Droitissimo, sur lequel je vous invite à  vous rendre, a noué un partenariat avec le magazine Le Pèlerin pour la publication sur le site internet de l’hebdomadaire qui reprend une partie du contenu du site.

Article sponsorisé

Partager

Commentaires

  1. David dit :

    J’avais pris connaissance du lancement de ce site, mais j’avais complétement zappé le partenariat avec « Le Pélerin »