L’art de la séduction

  • 0
  • 31 mai 2010
On connaît l’art de la guerre, le célèbre manuel militaire chinois. Mais peu de personnes possèdent l’art de la séduction et encore moins en possèdent le manuel. Notre pays compte 16 millions de célibataires et ceux-ci sont de plus en plus jeunes. Difficile parfois de rencontrer de nouvelles personnes dans ces agglomérations urbaines anonymes. Si bien que les sites de rencontres fleurissent et que les agences matrimoniales relookées refont leur apparition, comme le montrait la jolie Mélissa Theuriau dans Zone Interdite hier soir sur M6.

Mais l’envie de séduire n’a pas disparu pour autant. A l’approche de l’été, Cornetto livre une application web très légère qui permet de se connecter à  son réseau social, Facebook ou Twitter par exemple, afin d’inviter à  une date sa dulcinée. Pas facile parfois de lever ses inhibitions et laisser parler son cœur. La peur du râteau, sorte de plantage douloureux de l’égo dans le refus bétonné de l’autre, est un facteur de timidité. L’intérêt du Cornetto Date Maker c’est que la demande est virtuelle, la date beaucoup moins. Cela fait penser à  quelqu’un que je connais. C’était l’été, la fille était québécoise, arrivée improbable sur cette plage du sud-finistère. Le courant passe entre eux et puis la fille susurre au gars « Je me ferai bien une date avec toi ce soir ». Le mec, appelons-le Denis, Denis si tu nous regardes, est un peu excité et surtout assez inexpérimenté et très nul en anglais. Le soir arrive. Il la retrouve. Sous ses bras, un bouquet de fleurs? Non. Un sachet rempli de dattes. N’importe quoi. Il avait compris datte quand elle avait dit. Comme elle avait de l’humour, elle a rigolé. Et je crois qu’elle en rigole encore.
Article sponsorisé

Partager