Témoignage.com

  • 0
  • 20 juillet 2006

(Suite à  des discussions avec Laurent Dupin, le site d’informations Zdnet accueille désormais une chronique-blog de votre serviteur sur le thème : e-politique, e-media. Elle est disponible, au milieu d’autres chroblogs en lien avec les nouvelles technologies, à  cette adresse et sur ce blog au fil des publications).

Il est de ces romans qui existent dès la première phrase. « Aujourd’hui, maman est morte », dans l’Etranger de Camus, « c’était par une sombre nuit d’orage », de Bulwer-Lytton, qui a donné son nom à  un prix littéraire « Le prix de la première phrase » qui existe depuis 1982 aux Etats-Unis. Et puis il y a « Est-ce que tu viens pour les vacances, moi je n’ai pas changé d’adresse », de David et Jonathan dans une chanson des années 80. Une autre époque mais je m’égare.

Vos papiers s’il vous plaît

Bref, une première phrase dans un livre c’est important. Et à  lire celle du dernier livre de Nicolas Sarkozy on sent que celle-ci a été soupesée comme le Gringo de Jacques Vabre soupesait son café : « D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu agir ». Nul ne sait encore la destinée de cette sentence. Ce que l’on sait par contre c’est que ce livre participe à  la grande campagne médiatique orchestrée par le ministre de l’Intérieur en vue de la prochaine élection présidentielle.

Pour servir les intérêts de son auteur, la promotion de ce livre se décline sous forme des habituels extraits dans la presse hebdomadaire, tous exclusifs, et ici sous forme d’un site Internet dédié. Et c’est tout l’art de l’équipe de marketeurs de la marque Sarkozy de réussir à  la fois à  faire du buzz autour de leur candidat et à  utiliser les techniques commerciales les plus efficaces. Ainsi, pour lire un extrait du livre en ligne, avec le vrai bruit des pages que l’on tourne, il faut montrer patte blanche. Vos papiers s’il vous plaît. Nom, prénom, adresse e-mail. Une manière légale de récupérer un fichier d’adresses valides de personnes si ce n’est convaincues au moins curieuses.

130.000 exemplaires imprimés

Le livre a été tiré à  130.000 exemplaires chez un éditeur habitué aux best-sellers, XO. Un chiffre démentiel quand on sait que certains ouvrages de Premier ministre en exercice n’ont pas dépassé les 3.000, et ce encore récemment. De l’autre côté de l’échiquier politique, au parti socialiste, deux candidats à  l’investiture ont également sorti leur livre-programme ces derniers temps : Dominique Strauss-Kahn et Jack Lang. Si le premier dispose d’outils internet dignes de ce nom, aucun trace d’extraits du livre dont le site de soutien parle finalement peu. Sur celui du second, la liste des livres apparaît en lien qui renvoie sur la boutique en ligne d’Amazon. A chacun son fonds de commerce.

Partager

Commentaires

  1. dispapa dit :

    Je ne suis qu’un petit blogueur anonyme, se baladant (presque) au hasard sur le web et revenant vers les sites intéressants. Pour des raisons professionnelles (et personnelles), je ne me dévoile pas trop, en tout cas pas pour l’instant.
    Mais puisque c’est toi, jouons au Lepers (pas john Paul, l’autre) : un indice chez vous : programmeur barbu…

  2. mcabon dit :

    Rhô aussi. Les chemins de la gloire, je crois que je n’y crois plus trop. Mais c’est marche par marche que l’on monte un escalier.
    Et toi, au-delà  de ton blog, qui es-tu Dispapa ?

  3. dispapa dit :

    Rhô… Monsieur Cabon écrit maintenant pour ZDNET (avec une belle photo en plus). Après Agoravox et iMedia, c’est la dernière étape avant la gloire…
    bravo