Une lumière d’espérance pour 2010

  • 0
  • 7 janvier 2010


Alors que nos moyens et espaces d’expression n’ont jamais été aussi important en quantité et en qualité, la liberté de donner son opinion, de vivre ses convictions politiques, philosophiques, religieuses, civiques apparaissent menacées sur bien des points sur ce globe. On le voit ces dernières semaines en Iran, avec les manifestations contre le pouvoir en place, en Chine avec la peine de prison sévère contre cet opposant au régime, ou encore avec l’exécution de cet anglais il y a deux jours. La liberté religieuse est également menacée par une forme d’obscurantisme qui vise à  penser qu’une religion peut dominer une autre, dans un esprit contraire au principe d’œcuménisme en vigueur au sein de l’église catholique depuis plusieurs années.

C’est en ce sens que l’initiative prise par l’association AED, aide à  l’église en détresse,, présente dans 145 pays, qui vise à  protéger les prêtres menacés à  travers le monde pour la pratique de leur religion et de leur sacerdoce apparaît salvatrice. Elle aide ainsi 19.000 séminaristes ou novices chaque année dans le monde. Aide à  l’église en détresse propose d’ici le 2 février, date de la présentation de Jésus au temple selon la Bible, aux internautes qui en ont la conviction d’allumer un cierge d’espérance dans le cadre de son opération «  Lumière d’espérance ». Elle cherche ainsi à  mobiliser le public des chrétiens face au défi de la liberté d’expression religieuse à  travers le monde. Cette aide pastorale ne doit pas faire oublier dans le même temps toutes les difficultés de vivre sa foi, quand on n’est pas chrétien, en particulier dans les pays occidentaux où la suspicion généralisée se substitue à  la nécessaire tolérance afin de vivre dans un monde en paix avec lui-même et avec les convictions religieuses éparses. www.aed-france.org

Article sponsorisé

Partager