Où on va Papa ?, de Jean-Louis Fournier

  • 0
  • 2 octobre 2008
C'est le plus beau livre qu'il m'ait été donné de lire en cette rentrée littéraire : "Où on va papa ? "de Jean-Louis Fournier. Père de deux enfants plus un, Jean-Louis Fournier raconte sous la forme de courtes saynètes la vie de deux de ses enfants handicapés. C'est drôle comme seuls peuvent l'être ceux qui ont côtoyé le malheur pour ne faire que trois avec lui.
"Si un enfant qui naît, c'est un miracle, un enfant handicapé, c'est un miracle à l'envers". A l'enfer aussi. A Josée, la femme qui eut la charge de Thomas et Mathieu pendant quelques temps :" Pourquoi, Josée, avez-vous jeté les enfants par la fenêtre ?". Regard interloqué de la femme. "Ce n'est pas ben, Josée, ce que vous avez fait. Je sais bien qu'ils sont handicapés, ce n'est pas une raison pour les jeter". De la paille dans la tête, une ventouse par dessus, du chagrin aussi avec ces enfants pas comme les autres "comme Einstein, Mozart, Michel-Ange". Ils seraient devenus délinquants, auraient bricolé des pots d'échappement de leur scooter pour faire plus de bruit, auraient été chômeurs, auraient aimé Jean-Michel Jarre, auraient été mariés à une conne, auraient divorcé, eu des enfants handicapés. "On l'a échappé belle". 
 
"Où on va Papa ?", Chez Stock, en vente chez Dialogues
 
Partager

Commentaires

  1. Fred dit :

    on rapporte que jésus passa a coté d’un cadavre de chien alors qu’il était accompagné de ses disciples.Ses compagnons remarquèrent :<<comme l’odeur de se chien est dégoutante!>>Alors Jésus répliqua:<<Comme ses dents sont d’un blanc pur!>>.

  2. […] et relire « Oà¹-va-ton Papa ? », de Jean-Louis Fournier. Ce compère de Pierre Desproges (voir Position du bonheur numéro 24) a écrit un livre sur ces […]

  3. mcabon dit :

    Bonjour Agnès

    merci de ce message. Votre site est touchant et apporte des éclairages précieux qui n’enlèvent rien au livre de Jean-Louis Fournier.
    MC

  4. Pour répondre aux interrogations posées par certains lecteurs du livre « O๠on va papa » de Jean Louis Fournier et par ailleurs donner mon point de vue de mère des deux enfants handicapés, Matthieu et Thomas, j’ai depuis peu mis en ligne un petit site web que je vous invite à  visiter et dont je vous donne l’adresse :

    ouonvamaman.monsite.orange.fr

    cordialement
    Agnès Brunet

  5. LA MAISON DU RIRE ET DE L’HUMOUR ®
    (association loi 1901)
    à  CLUNY

    a le grand honneur et le gélaste plaisir de vous informer

    qu’elle a décerné,
    le 25 octobre 2008
    pour la première fois cette année,

    le Prix 2008
    du
    Livre d’Humour de Résistance

    à 
    Jean Louis FOURNIER
    pour son livre

    « O๠on va Papa »
    (Ed Stock)

    Ce prix a été officiellement remis
    à  l’auteur
    le samedi 22 novembre
    en La Maison de l’Humour et du vin,
    des Terres Secrètes de Prissé,

    à  Cluny.
    N.B: Ce prix est destiné à  récompenser un auteur témoignant et exprimant dans son livre fondamentalement, irréductiblement et de manière permanente une résistance obstinée aux aléas, souffrances et oppressions de toute nature que la vie nous réserve, cette résistance étant essentiellement activée, véhiculée, exprimée et soutenue par l’humour, le sens de l’humour, la dérision et le rire dans toutes leurs dimensions

    Gélastiquement vôtre.

    Etienne MOULRON

    La Maison de l’Humour et du Vin

    32, Rue Lamartine

    71250 CLUNY

    Tel: 06.75.48.31.86/03.85.35.72.26

    emoulron@orange.fr / lamaisondurire@voila.fr

    http://lamaisondurire.monsite.orange.fr

  6. Anonyme dit :

    Je viens de taper sur mon clavier « Jean-Louis Fournier » afin d’en savoir un peu plus sur l’auteur qui a « commis » le livre que j’ai acheté il y a 2 jours à  la Fnac « Ou on va, papa? et que j’ai lu aussitôt. D’abord subjugué par le style abrupte et iconoclaste, je sens rapidemment un goût amer monter en moi. Un début de nausée? Je me mets à  la place de la bonne à  qui JL Fournier lance des blagues d’un humour plus que noir, morbide. Voilà , ça sent la mort, celle qui vient de loin et qui détruit tout sur son passage…Un père médecin mort à  quand il avait 15 ans et qui s’ouvrait les veines à  table devant ses enfants et sa femme avant d’aller se faire un garot dans la salle de bain! Depuis que j’ai repris des études de psycho à  32 ans et que je viens de faire 15 ans d’analyse je suis devenu maître pour repérer les familles o๠la perversion est le pain quotidien. J’ai étudié la mienne d’abord. J’ai vu mon frère trisomique glisser, impuissant, dans la psychose. En 2007, JL Fournier écrivait des « Histoires pour distraire sa psy », j’espère qu’elle n’est pas dupe! C’est étrange que JL Fournier ne présice pas la déficience exacte dont souffrent ces deux fils. Il faut arrêter de dire que c’est la faute à  pas de chance ou pire de la génétique. Est-ce qu’il a vraiment écrit ce lire pour ses fils ou pour lui, pour son égo d’écrivain? (Hasard qu’il lui est « interdit » d’évoquer sa fille) ? Je dois être le seul à  écrire des horreurs sur ce gars que je ne connais pas mais quand je lis les commentires des gens sur ce livre, je me dis qu’il a réussi à  faire rire mais est-ce que les gens auront compris ce que c’est d’élever des enfants très déficients. L’humour est une défense très efficace mais JL je voudrais que tu me racontes autre chose, ce qui est enfoui très loin en toi et que tu ne veux/peux pas partager. Un jour peut-être tu pourras écrire vraiment un livre pour eux et pas pour toi!