Georgia on my mind

  • 0
  • 25 août 2008
Lu sur Arrêts sur images. En Georgie, les russes, cela vous colle aux fesses plus férocement qu'un morpion. Transiger avec les faits aussi. Cette semaine, c'est l'acronyme BHL qui en fait les frais. Dans une tribune pour le Monde, il ressort les trémolos pour conter son voyage en Georgie sous les bombes russes. Las, il se fait démasquer pour avoir imaginé une part de son témoignage par le site Rue89 qui en fait un article, interroge les vacanciers accompagnateurs. Quand Jérome Leroy, écrivain, se saisit de l'affaire pour en faire un pastiche pro-sov… euh russe.

 

http://fr.youtube.com/watch?v=cHk147gUS_Q



Partager