Lectures d’été (2). Un beau jour pour tuer Kennedy de Daniel Picouly.

  • 0
  • 25 août 2008

 Pour Daniel Picouly, le temps s'est arrêté dans les années 60. Ces belles années où la France pas encore neuve, tout à sa reconstruction, construit des barres d'immeubles dont les promoteurs immobiliers vantent les qualités. Le narrateur, l'auteur ?, est amoureux de la Marie-France. Il cherche à la combler par ses résultats scolaires. Las, il faudra trouver autre chose. D'autant que Saint-Mexand, sur le toit de l'immeuble, s'est mis en tête de prouver au monde que l'attentat contre John-Fitzgerald Kennedy était un complot. Il entreprend de filmer cette reconstitution en direct live. C'est Eddy Barclay, venu auditionner un groupe du quartier pour sa maison de disques et son magazine, qui devrait en faire les frais. Lui arrive en voiture américaine, les cheveux à l'air dans sa Limo. Tout en tendresse, et s on goût de l'écrit populaire, qui ne sacrifie pas le style à l'intelligence, comme les autres livres de Daniel Picouly, Le Champ de personne, le coeur à la craie, les cités deviennent des lieux d'imaginaires déliés tout à l'innocence de l'enfance et à sa beauté.Y pointe une touche de mélancolie.

On retrouvera l'auteur sur France Télévisions, sur la deux, à la rentrée pour une émission littéraire que l'on espère dans la même veine que le Café Picouly qu'il animait sur France 58.

 

http://fr.youtube.com/watch?v=fnN-gGJE-xs 

Partager