L’inconnu du jour : sycophante

  • 0
  • 5 août 2008

Je n’ai pas compris grand-chose à l’affaire Siné. Une bien petite affaire pour un si grand écran. Pouf, pouf. Et quand je ne comprends pas, je me renseigne. Pendant un certain temps, je n’ai d’abord lu que les commentaires sur l’Affaire. Impossible de savoir ce que l’on reprochait au dessinateur de Charlie Hebdo. Jusqu’à trouver cet article pro-Siné, paru sur le site Rue89. Je ne juge pas sur le fond, mais quand je vois que même la LCR se divise sur le sujet et que BHL s’en étouffe de leçons de morale, je me dis qu’on n’est pas loin du buzz qui précède les campagnes de promotion de Darty encadrant la météo. J’ai dit Darty et ai fait référence à son pouvoir économique ? Veuillez m’en excuser. Bon, donc, je lis l’article de Monsieur Basse où il raconte qu’il aime bien les gens qui portent des perfectos. Quand soudain, un mot apparaît tel un gourdin sur la tête de l’ignorant : sycophante. « Vous ici ? », lui fais-je. Comme nous n’avions pas été présentés, voici l’état de mes recherches.

 

Le mot sycophante désigne dans la Grèce antique un délateur professionnel. Dans la justice athénienne, les procureurs n’existaient pas, si bien que des citoyens dont c’était la passion se muaient en procureurs d’occasion pour assurer la Justice. Depuis le mot a conservé sa signification mais avec une connotation largement péjorative. « Chez ces gens-là on n’accuse pas, non, on sycophante ». On parle ainsi de sycophantes pour les dénonciateurs, très zélés, de la Deuxième guerre mondiale. Et puis donc dans la France de 2008 à propos de l’affaire Siné. Il n’y a pas de sots métiers mais il y a des métiers pour les sots.

 

On peut parler de sycophanterie, comme Paul Valéry le fît. Nombre d’écrivains ont utilisé ce mot dans leurs histoires : Renan, Aristophane, La Fontaine…

Et pour lire dans le texte, les propos de Siné :

Et le point de vue de Chimulus, dessinateur également pour la Tribune, sur l'Affaire :

 

Par exemple, sur ce blog d’où est tirée cette image de Paris Hilton, on sycophante beaucoup en disant « Paris Hilton, une bonne raison pour de ne pas devenir blonde ». La sycophanterie n’est pas synonyme de mensonge.

Partager

Commentaires

  1. […] vacances passées à  Damgan ou à  Berlin, se disent “c’est une année importante”, jurent, tels des sycophantes, que Mademoiselle X est bien mieux que Madame B, en raison de l’alphabet de l’expérience de […]