Gonzo Highway, de Hunter Thompson

  • 0
  • 13 avril 2008
10/18 vient de sortir en poche une partie de la correspondance épistolaire d'Hunter S. Thompson. Ce reporter fut aussi un écrivain, passé à la postérité pour plusieurs de ses livres Hell's Angels, un Sur la route avec les motards, et Las Vegas Parano, interprété par Johnny Depp au cinéma, entre autres.
Dans ce florilège, l'éditeur reprend une partie des lettres que Thompson a envoyé au cours de sa vie. A une société de vente par correspondance pour se plaindre de la qualité d'un article, à ses rédacteurs en chef successifs pour évoquer ses articles, en vendre ou bien réclamer le paiement de ses notes de frais, d'alcools et d'acides divers, à Jimmy Carter et George Mc Govern, candidats démocrates à la présidence américaine, avec qui il entretient des relations si ce n'est amicales somme toute proches pour celui qui fut candidat au poste de sheriff dans le comté d'Aspen.
 
Le pape du journalisme gonzo 
Décédé en 2005, il fut le pape du journalisme gonzo. Kezako le journalisme gonzo ? Une nouvelle forme de journalisme inventée dans les années 60 pour contrer le journalisme pratiqué dans les rédactions américaines, jugé un peu fade par ses détracteurs. Un journalisme où le reporter se fond dans son sujet en assumant ne pas rapporter uniquement des faits mais aussi une perception, sa perception des faits.

 Tout au long de ses lettres, Thompson raconte les failles du rêve américain, embourbé dans la guerre du Vietnam, face à la mini-révolution des Beatniks, ses débuts dans le journalisme, la sage de ses démêlés avec la justice, la presse, ses livres… Un panel condensé d'une verve resplendissante.

Gonzo Highway, de Hunter S. Thompson, Editions 10/18. En vente chez Dialogues

 Gonzo.gif

 

Partager