Start-up week-end de Brest. Nouvelle. Chapitre 10

  • 0
  • 19 janvier 2014

Chapitre 10

“Elle a les yeux bleus, Belinda

Elle a le front bond, Belinda”

http://www.youtube.com/watch?v=u1e7lBmiSDA

Dans l’atrium, les mentors continuent leur défilé sans rien savoir de la disparition des membres du jury. Régis Lechat évoque les problématiques du droit et d’Internet, “non, Stéphane, télécharger des musiques pour les utiliser dans un teasing sur shoes me, n’est pas légal si tu n’as pas les droits sur la musique”. Frédot Eram travaille les questions financières en tant qu’expert comptable tandis que Gérard Corre enthousiasme le business-models avec la sympathie naturelle qu’il dégage.

Autant dire que cela phosphore dur malgré les deux nuits quasi blanches qui viennent de s’écouler.

– Tiens FloFlo, tu ne pourrais pas me décrocher la lune.

– Oh, c’est bon, vous allez arrêter de me chambrer sur ma taille déjà que mon projet “votre grandeur” n’a pas été choisi par vos seigneureries.

– Tu fais quoi déjà dans la vie ? demande Andréa, l’une des participantes.

– C’est vachement grand ici, quand même, remarque un jeune homme qui se tape l’incrute.

– CMB, répond FloFlo.

– CMB ? Tu tapes dans le dur là. T’es en manques ou bien ?, remarque l’incruste.

– Non, je répondais à Andréa. CMB, comme Community Manager Breton.

– Ah, je croyais que tu disais que…

– Je sais très bien ce que tu voulais dire.

– Et comment tu sais qu’elle s’appelle André, la fille, fait un peu lourdingue le gazier.

– C’est marqué sur son étiquette.

– Son Netiquette ?

– L’étiquette. L’étiquette sur le pull.

– Ah.

– Et toi tu n’en as pas d’étiquette.

– Ben non.

– Tous les participants au Start-Up week-end en ont une pourtant.

– Le Start-Up week-end ? Merde, on n’est pas au Google Android Camp Battle Fight ? Je m’a trompté. Je me disais aussi qu’il y avait beaucoup de nanas.

Floflo, que l’on prénomme ainsi en raison de sa grandeur, plus de deux mètres sous la toise, et comme en vertu des normes en vigueur un Flo vaut un mètre, un gars de deux mètres ne peut que s’appeler Flo au carré, soit FloFlo, FloFlo donc est l’une de ses chevilles ouvrières dont, bien souvent, on ne perçoit pas toute la largeur de la tâche. Il appartient à cette catégorie de gens qui n’ont pas besoin des honneurs pour s’estimer eux-mêmes. Toutes les armées ont besoin de soldats.

– Jenn’. J’y pense. Il n’y a pas un bassin ici ?

– Si, je crois. Au deuxième étage, répond Jenn’ qui a travaillé pendant plusieurs années dans l’une des associations professionnelles hébergées dans le bâtiment avant de diriger la cantine. Pourquoi ?

– Parceque.

– Parceque n’est pas une réponse.

– Parceque, quand j’y pense, je me dis que c’est bien le genre de Xavier Niel de prendre de longs bains.

– Sans rire ?

– Bon, c’est surtout qu’il vient de tweeter “Si j’avais su, j’aurais pris mon maillot de bains. C’est ce que ça pique les électrodes”.

Partager