Start-Up week-end. Nouvelle. Chapitre 8

  • 0
  • 19 janvier 2014

Chapitre 8

« La lumière du phare d’Alexandrie

Fait naufrager les papillons de ma jeunesse ».

https://www.youtube.com/watch?v=oSESjJONSis

Emmitouglés dans leur sac de couchage, les start-upeurs se couchent un à un en aspirant à la quiétude de quelques heures de sommeil avant d’entamer la dernière ligne droite de leur week-end de fou. Il n’est plus d’agréable loisir que ceux qui entraînent vers de nouveaux horizons, souffrent de ne pas être plus fréquents et empêchent de se rappeler que nous sommes mortels. Créer toujours pour oublier le trépas.

– C’est les dix petits nègres ou bien ?

Les organisateurs se rassemblent après le rangement de rigueur.

– On vient de perdre Christophe. Hier, c’était Xavier. Cela s’arrête quand le jeu de massacre ?

– Jenn’, t’inquiète.

– Nico, c’est bon je m’inquiète si je veux. C’est le bordel là. Les membres du jury qui disparaissent itou.

– Cela n’en fait que deux, remarque, sarcastique, Aymerand.

– Deux de trop, répond Katie.

– Ce sont les meilleurs qui partent les premiers.

– Aymerand, c’est bon. On a compris le message. On s’est juste trompées sur ta commande de pizza. Ça va. Tu vas nous prendre le chou jusqu’à la Saint Glinglin. On dirait Steve Jobs. Jamais content, toujours en alerte.

– Faux. J’étais content jusqu’à l’arrivée des pizzas.

– Tu sais quoi Aymerand ?

– Quoi ?

– On dit pas quoi, on dit comment.

– Moi je dis quoi, depuis le temps que je suis arrivé en Bretagne, je me suis acclimaté.

– Bon, on s’en fout reprend Nicolas. Du coup, j’ai oublié mon idée. Pourtant, j’avais le pitch et tout. Tant pis, cela me reviendra.

– Ou pas. D’ici à ce que tu te fasses kidnapper par le fantôme de l’ISEN.

– Le fantôme de l’ISEN, tu exagères là.

– Et bien, deux gars qui disparaissent sans laisser d’adresse, tu appelles cela comment toi, demande Jennifer.

– Une habitude, sourit Katie.

– Vous avez vu ?

Jennfier, Katie et Aymerand, écarquillent les yeux de fatigue et d’étonnement.

– Des empreintes mouillées.

– Il ne pleut pas pourtant, remarque Jennifer.

Partager