Start-up week-end. Chapitre 6.

  • 0
  • 18 janvier 2014

Chapitre 6

“Si j’avais un marteau

Je cognerais le jour

Je cognerais la nuit”

http://www.youtube.com/watch?v=76RoKDYYk7c

La nuit porte conseil aux audacieux qui se connaissent eux-mêmes dit l’adage. Ou bien est-ce un cocktail d’adage inventé justement après une nuit qui portait de mauvais conseils. Toujours est-il qu’autour des tables, en ce matin du samedi 18 janvier, la journée a commencé sur les chapeaux de roues. Des équipiers se mélangent pour évoquer leurs projets. D’autres commencent déjà à travailler autour d’une tasse de café et des pains au chocolat mis à leur disposition par l’organisation. 45 boules pour six repas, c’est un peu plus que le restaurant universitaire mais cela ne fait pas cher le déjeuner d’affaires.

Une musique lancinante achève de convaincre les moins téméraires que nous sommes bien dans un autre monde. Celui de l’espoir. Dans le mythe de Pandore, on oublie bien la fin de l’histoire. Heureusement, Wikipédia est là.

“Pandore fut créée sur l’ordre de Zeus qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu par Prométhée. Elle fut ainsi fabriquée dans de l’argile et de l’eau par Héphaïstos ; Athéna lui donna ensuite la vie, lui apprit l’habileté manuelle (elle lui apprit entre autres l’art du tissage) et l’habilla ; Aphrodite lui donna la beauté ; Apollon lui donna le talent musical, Hermès lui apprit le mensonge et l’art de la persuasion et lui donna la curiosité ; enfin Héra lui donna la jalousie.

Zeus offrit la main de Pandore à Épiméthée, frère de Prométhée. Bien qu’il eût promis à Prométhée de refuser les cadeaux venant de Zeus, Épiméthée accepta Pandore. Pandore apporta dans ses bagages une boîte mystérieuse que Zeus lui interdit d’ouvrir. Celle-ci contenait tous les maux de l’humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l’Espérance.”

Ces maux ont d’autres noms aujourd’hui. Evasion fiscale, vilenie, collusion Lâcheté, pessimisme, crise, chômage, usurpation, lobbies… Il en est un qui reste, vierge, immaculé, prometteur, Espérance, je crie ton nom.

Sans le savoir, ils sont ici les apôtres de l’espérance. Allelulia. Quand ils préfèrent l’action à la résignation. L’économiste anglais Adam Smith, trop souvent vilipendé par des gens qui ne l’ont pas lu, considérait que les êtres humaines recherchent leur propre intérêt. Et que l’intérêt général provient de l’équilibre pourvu par ce jeu d’intérêts particuliers divers, que c’est là le seul moyen de parvenir à une société moderne et juste.

Sans le savoir, ils sont les forgerons de Smith, ces dizaines de personnes réunies dans le but de créer, avec des gens que, parfois, ils ne connaissaient pas la veille de se retrouver, une idée, un projet, une idée de l’avenir, le leur, le temps de week-end, et peut-être vivront-ils heureux et auront-ils beaucoup de petites start-up ?

– Oh la vache, fait Jennifer en ouvrant le réfrigérateur mis à disposition.

– Que se passe-t-il Jenn’, demande Aymerand.

– On nous a piqué tous les paquets de Curly.

– Tu mets les Curly au frigo ?

– Tu n’as pas entendu ce que je viens de dire ?

– Si.

– Répète alors.

– Oh, Jennifer, c’est bon. Je te dis que je t’ai entendue

– Répète. Je t’écoute.

– Tu as dis, je cite, à 8.31 exactement, “Oh la vache”.

– C’est bien ce que je disais, tu ne m’écoutes ja…

– Et ensuite, tu as ajouté “On nous a piqué tous les paquets de Curly”. Je t’ai répondu : “tu mets les Curly au frigo ?”. Tu m’as ensuite demandé de répéter ce que je venais de dire. Je t’ai dit que je t’avais écoutée.

– Bon, c’est bon, j’ai entendu.

– Non, ce n’est pas exactement ce que tu as dit. Tu as dit “Répète. Je t’écoute”. Et puis, ensuite j’ai répété exactement, ce que je viens de dire à l’instant.

– J’ai l’impression d’être Sisyphe.

– Pas vraiment. C’est moi qui porte le boulet jusqu’en haut de la colline, là.

– N’empêche. Qui aurait bien pu voler les paquets de Curly ® ?

– Quelqu’un qui n’a pas d’amis.

– Pourquoi ?

– Ben, “Si t’as pas d’amis, prends des Curly ®

– Vous avez revu Xavier ?, demande Nicolas en s’approchant du réfrigérateur. Tiens, qui a pris tous les Curly ® ?

– Tiens, tu vois Nicolas, aussi trouve ça bizarre.

– Quoi donc ? interroge Nicolas. L’abence de Xav’ ou bien celle des Curly ®

– Les deux mon capitaine. Quelque chose me dit que les deux affaires ne sont pas sans lien.

Partager