Une nouvelle pour le start-up week-end

  • 0
  • 27 décembre 2013

Du 17 au 19 janvier, Brest accueille un start-up week-end. L’idée est, pendant 54 heures, de rassembler des personnes d’horizons différents qui choisissent des projets innovants sur lesquels ils vont travailler ensemble pour passer préciser le concept initial jusqu’à réaliser le début d’une réalisation en passant par l’établissement d’un plan de développement du projet (qui peut-être à but marchand ou non, mais qui suppose à chaque fois des financements, mêmes légers, un plan de marketing-mix…). Ils sont aidés en cela par des mentors, des professionnels expérimentés qui viennent les aider à se poser les bonnes questions. Même si l’idée ressemble beaucoup à d’autres initiatives dans le domaine de l’entrepreneuriat, je trouve que le principe du Start-Up Week-end est excitant en cela qu’il permet de rassembler des éléments qui manquent dans nos sociétés contemporaines : être ensemble, pour construire un projet innovant, aidés par des personnes dont le talent est de poser les bonnes questions pas nécessairement de donner les bonnes réponses.
Le premier start-up week-end de Brest se déroule à l’ISEN Brest (où je travaille) à l’initiative de la cantine numérique An Daol Vras, située à la faculté des Lettres de Brest.

A cette occasion, les organisateurs m’ont proposé d’écrire une nouvelle littéraire sur le start-up week-end. Ses quelques chapitres seront diffusés au cours du week-end et prendront appui sur les événements qui s’y passeront. Après quelques temps de réflexion, notamment sur l’intrigue, je viens de commencer la rédaction par l’écriture du prologue. Et autant dire que je rigole bien tout seul, en relisant le texte.
En attendant de lire cette nouvelle, je vous en donnerai le lien d’accès le moment venu, voici le clip du #SWE comme on dit.

http://www.youtube.com/watch?v=kpUPJLu_anE

Partager