J’adore détester : TV Magazine

  • 0
  • 20 janvier 2012

Nota. Ceci est une chronique légère, assaissonnée de vinaigrette, sans sel, sans huile, et sans vinaigre. S’il est bon de dire sa gratitude pour être heureux, il est nécessaire également d’exprimer ses opinions négatives. Aucune Morini-Bosc n’a été tué durant l’écriture de ce texte.

On nous ment, on nous gruge, on nous spolie, on nous cache tout, on nous dit rien.

http://www.youtube.com/watch?v=eiJUrNkwbqY&feature=related

Chaque vendredi, avec le journal Ouest-France, je reçois dans ma BAL. Je veux dire boîte aux lettres. LOL. Rip WTF ! Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone.

Je reçois donc un exemplaire du magazine de programmes télé, TV Magazine. Plus gros tirage de la presse française avec plus de six millions d’exemplaires et lu par un français sur quatre. Le Télégramme le propose également dans son édition du samedi, ainsi qu’une grande partie des quotidiens régionaux.

On a les personnalités politiques que l’on mérite. L’adage vaut également pour les magazines de télévision. Et autant dire qu’en France, on ne mérite pas beaucoup. L’enjeu est d’importance pourtant alors que l’on apprend qu’en moyenne les Français passent 3 h 47 par jour derrière leur écran de télévision à  se gratter les fesses et manger des chips.

TV Magazine est à  la presse ce que les pages blanches sont à  la littérature. De loin, cela ressemble vaguement, de près plus aucun doute n’est possible. En général, on lit ça dans les chiottes.

A longueur d’années, dans des éditoriaux troussés comme des blagues carambar, Isabelle Morini-Bosc raconte sa perception de la télévision. C’est souvent con, parfois drôle. Cette semaine, le titre de son édito confine à  la lapalissade : œM6, ça plaît parce que c’est plaisant . Ben ouais.



 

Dans TV Magazine, les stars sont chez elles. Elles sont certaines que l’on ne viendra pas trop les embêter avec des questions trop difficiles. On apprend cette semaine que Tom Selleck alias Magnum, revient dans œBlue Bloods , diffusé sur M6, vous savez la chaîne qui plaît parce que c’est plaisant. La journaliste demande (page 10) à  Tom Selleck si, question existentielle, il va œraser sa moustache un jour . Et l’acteur de répondre œJe suis né sans ma moustache mais je la porte depuis l’âge de 20 ans (…) Je ne vois donc pas pourquoi je m’en débarrasserais . Ben non. On voit pas pourquoi, sauf si on a regardé œFriends , ce qui serait la moindre des choses pour bosser dans un magazine télé.

On admirera le choix de la vidéo. Y a pas dire, je me mets vraiment au niveau question pop music.

 

Les mags comme TV Magazine bouclent longtemps à  l’avance un certain nombre de papiers, qualifiés de froids, contrairement à  Loana qualifiée de chaude quoique, récemment elle a failli changer d’état. Cela peut parfois poser problème quand l’actualité entre en collision avec la télévision. On le voit ici avec cet article consacré à  une émission de Mireille Dumas.




 

Et puis TV Magazine ne serait rien sans ses publicités inénarrables qui confirment que vieillir c’est mourir un peu.

 

 

Voilà . La semaine prochaine : la presse féminine.

Partager