Doutons Descartes

  • 0
  • 24 avril 2010

Les cartes disent beaucoup de notre représentation du monde. Un billet du blog Humanitaire revient sur cette question en présentant des cartes en fonction de leur réalité géographique ou bien par anamorphose, en fonction de critères comme les dépenses de santé par exemple.

Ci-dessous le monde vu du Japon.

Mercator-Projection-Japan-Centered

Dans un épisode de West Wing, des scientifiques venaient plaider la cause d’une reconfiguration des planisphères en fonction de la réalité géographique, où de fait l’Europe serait beaucoup moins grosse et l’Afrique et l’Amérique du Sud beaucoup plus qu’aujourd’hui.

http://www.youtube.com/watch?v=n8zBC2dvERM

C’est marrant parce que les cartes, finalement on en trouve plein, partout. On baigne dedans depuis l’enfance. Dans nos agendas, chaque année, on peut en voir, sans jamais songer à  remettre en cause leur vérité tellement elle nous apparaît comme éternelle d’une certaine façon. Je me souviens d’une carte du monde à  l’envers, situé au Palais des Doges à  Venise.

doges

Et les doges vénitiens devaient eux-aussi penser avoir raison. Cela invite à  beaucoup de circonspection vis-à -vis de la science. Non, par pour tout remettre en cause, mais pour faire preuve de scepticisme. Le doute, qui est, depuis Descartes, Des-Cartes pouf, pouf, la seule chose dont nous n’avons pas à  douter. Car le doute est indubitable comme l’expliquait Julia de Funès dans l’émission philosophique de France 5, le bonheur selon Julia.

Partager