Grippe. « Ouvrez la bouche et dites : A »

  • 0
  • 16 mars 2010

On en a beaucoup parlé à  l’automne, puis le sujet est tombé dans les chausse-trappes de l’actualité. Comme souvent. Petit bilan de cette épidémie fantasmée.

Eléments chiffrés sur la grippe A.

Nombre de personnes vaccinées en France. 5,5 millions

Nombre de personnes décédées de la grippe A (estimations). 170 (en France)

Coût estimé. 1,02 milliard d’euros pour la France. Soit un coût d’environ 200 euros par personne vaccinée.

On estime à  10 millions de personnes (y compris celles vaccinées) protégées de la grippe A

Nombre de décès dans le monde attribués à  la grippe A. 16.713 (chiffres cumulés mars 2009-mars 2010).

http://www.youtube.com/watch?v=d0M8d__4Usk

Les moyens mis en place.

– Commande de vaccins

– Mise en place de centres de vaccination avec appel aux réservistes de l’armée, aux personnels soignants en retraite, aux étudiants en médecine et en soins infirmiers

– Organisation de campagnes de prévention publicitaires à  la télévision, la radio, dans la presse

– Points presse organisés tous les jours pendant un temps par le ministère de la santé

– En Chine, les autorités prenaient la température de tous les passagers des vols internationaux atterrissant pour vérifier leur état de santé

Et ses conséquences négatives.

– N’oublions pas que la grippe A a tué des personnes, tout comme le fait la grippe saisonnière chaque année (environ 3.000 personnes)

– Remise en cause de la ministre de la santé quant à  sa manière de gérer la crise

– Les liens entre certains experts conseillant le ministère de la santé et les laboratoires pharmaceutiques ont été mis à  jour

– Les procédures de vaccination collectives sont suspectées dont on ne sait quel travers, alors que la vaccination a sauvé des millions de vies humaines depuis qu’elle existe

– L’affaire témoigne de l’influence de la médiatisation (avec un emballement à  la fois des politiques et des médias qui se sont auto-alimentés avant de se dégonfler comme un ballon de baudruche et revenir à  un excès inverse comme si cette grippe était sans gravité) sur la perception des individus. Le risque se construit culturellement. Lire ici ce texte publié avant la crise. Aucune leçon des crises antérieures (vache folle, SRAS, grippe aviaire ) n’est tirée dans un sens comme dans l’autre. De ce point de vue, cette grippe aurait pu prendre le nom de grippe Z.

– La France n’est pas bien préparée à  des crises sanitaires majeures à  en juger par les couacs dans l’organisation de la vaccination.

– Risque lors d’une prochaine crise sanitaire d’un déni en lien avec la faiblesse de la grippe A par rapport aux effets redoutés. On trouve ce même phénomène avec la remise en cause des conclusions du GIEC sur le changement climatique suite à  la polémique appelée Climatgate.

– Cela montre aussi à  quel point, la peur peut devenir un argument marketing pour vendre des produits ou des idées. C’est inquiétant et mérite une réflexion approfondie.

– En investissant autant d’argent dans une vaccination à  l’efficacité relative, d’autres sujets de préoccupation ont été laissés de côté en France comme à  l’étranger comme les logements, le chômage, la sous-alimentation

Néanmoins des aspects positifs existent.

– L’Etat a réagi promptement face à  ce qui aurait pu être une menace sanitaire majeure, peut-être avec une certain part de calcul politique.

– Les campagnes de prévention ont permis de mettre l’accent sur la nécessité d’une hygiène des mains améliorée.

– Une commission d’enquête parlementaire va être mise en place pour tirer les leçons de cette affaire. Il serait bon que la France mette en place des dispositifs et se prépare à  des crises sanitaires majeures, et pas que sur le papier. De plus il est important de faire comprendre que le risque zéro n’existe pas mais qu’il est possible, avec des comportements adéquats, de le réduire de manière considérable.

– Une certaine forme, relative, de solidarité internationale a vu le jour avec des pays occidentaux qui ont offert des vaccins à  des pays moins riches. La France prévoyait ainsi de donner 10% des 94 millions de doses commandées.

Quelques sources pour aller plus loin;

Info Pandémie Virale (site du ministère de la santé)

Une chronologie de la crise par l’Express

Partager