La Corée de Huntington

  • 0
  • 28 mai 2009

py_couv_french_bigLes récents essais nucléaires mis en œuvre par le régime communiste nord-coréen démontrent à  quel point ce régime finissant ne peut être jugé digne de confiance. Cette qualité est pourtant nécessaire pour engendrer des relations diplomatiques apaisées et visant à  la résolution des conflits potentiels.

Avec un état nord-coréen qui ne joue pas les règles élémentaires du jeu politique, la question du nucléaire militaire revient sur le devant de la scène. Ainsi avec le Pakistan, qui semble peiner à  sécuriser son arsenal nucléaire, l’Iran qui cherche à  acquérir cet arme, voici rouvert un troisième axe, une troisième inquiétude. Même la Chine, premier supporter du régime nord-coréen, vient de rappeler à  l’ordre son allié, tout en lui permettant en sous-main de disposer des compétences et des technologies nécessaires. Pour autant, selon certains analystes, la Chine verrait d’un bon œil un apaisement sur la péninsule coréenne pour pouvoir se concentrer sur la question taïwanaise.

Kim-Jong Il vit à  la façon d’un individu touché par la Chorée de Huntington. (Cette maladie est gravement invalidante et qui conduit à  la mort, est un concentré de sclérose latérale, Alzheimer et Parkinson). Sombrant progressivement dans la folie, ce dirigeant, et des généraux qui lui sont inféodés, rend incertaine la situation dans cette région.

A la tête de son pays depuis le décès de son père (qui reste par-delà  la mort le président de la Corée du Nord) en 1994, Kim-Jong Il peine à  cacher la famine qui touche son peuple. Plusieurs millions de personnes seraient décédés des suites de la malnutrition ces deux dernières décennies. Une indifférence quasi-générale touche la Corée du Nord, due notamment au fait que les images télévisées sont particulièrement rares en, provenance de ce pays. L’un de ses fils a été intronisé pour devenir son successeur en temps voulu.

On lira avec attention la BD-Reportage de Guy Delisle, Pyong Yang. (Ses livres sur la Birmanie, la Chine, avec Shenzen, sont également d’une grande intensité et d’un humour inénarrable)

Le professeur Choron est mort, vive le professeur Choron

Partager

Commentaires

  1. […] le pays de Aung San Suu Kyi, ou plutôt du Myanmar o๠sévit une junte militaire qui dispute au despote nord-coréen le titre de dictature par l’aburde. Il en a tiré un documentaire de 52 minutes actuellement […]