Pourquoi ne pas rester jeune

  • 0
  • 8 décembre 2008

 La jeunesse est inférieure à la vieillesse en ce sens qu'elle passe. On pourrait ainsi parodier Gainsbourg pour évoquer la jeunesse. Pourtant il ne fait pas toujours bon être jeune, apathique et conformiste. Cinq bonnes raisons de ne pas rester jeune.

Number one. Quand on peut s'acheter une guitare parce que l'on travaille et que l'on cotise pour  l'ensemble des ces jeunes paresseux d'inactifs, pourquoi continuer à faire semblant avec les mains ?

 

 Number two. Quand on vieillit, on peut lire Mon dernier cheveu noir, de Jean-Louis Fournier, qui recèlent d'aphorismes sur les vieux, style : "N'allez plus aux enterrements de vos amis, vous allez vous faire repérer", ou encore "En vieux français, le hip-hop se dit parkinson". Pouf, pouf.

Number three. Quand on vieillit, on a toujours des boutons mais cela ne s'apparente plus à l'apocalypse, on est déjà casé.

http://fr.youtube.com/watch?v=rx5heUfznSg 

Number four. On oublie les mauvais souvenirs grâce à Alzheimer.

Number four (NDLR : Bis). On oublie les mauvais souvenirs grâce à Alzheimer.

Number five. On n'a plus ses parents sur le dos, mais là où cela devient triste, c'est quand on se rend compte que cela nous manque.

 On peut également lire quand les enfants grandissent Comment élever un ado d'appartement ?, recueil sensible et ô combien pédagogique pour les parents de jeunes. Ainsi que cette vidéo publicitaire, imaginé par la Poste, la spécialiste des jeunes.

 

Partager

Commentaires

  1. […] passablement les questions politiques dans leurs priorités de réflexion. Cela peut engager à  ne pas rester jeune ou bien à  repenser notre mode d’intégration politique des […]

  2. […] une lettre à  deux décennies de distance, voilà  ce que j’aurais peut-être écrit. Même si la jeunesse n’a pas que des avantages. On sait que l’on vieillit quand […]